faites un don

Un an déjà que ça dure ! Que ce fichu virus désor­gan­ise le tra­vail des équipes, qu’il met les struc­tures sous pres­sion, forçant direc­tions et col­lab­o­ra­teurs à se réin­ven­ter en per­ma­nence alors même que nous venions de nous réin­ven­ter en 2019 !

Et pour­tant, Clair Bois con­tin­ue de rem­plir sa mis­sion, jour après jour, con­tre vents et marées. Vu du Con­seil, c’est un petit mir­a­cle qui se renou­velle de semaine en semaine, de jour en jour. Grâce à l’inventivité des direc­tions et des col­lab­o­ra­teurs, et à la sou­p­lesse des familles. Tout ceci sus­cite notre admi­ra­tion, et je tenais à l’exprimer ici. Comme je voudrais vous dire, de manière plus égoïste il est vrai, ma frus­tra­tion de ne plus pou­voir depuis tout ce temps me ren­dre dans les foy­ers à la ren­con­tre des béné­fi­ci­aires et des col­lab­o­ra­teurs, les mesures de pro­tec­tion imposant de ne laiss­er entr­er que les per­son­nes essen­tielles au fonc­tion­nement quo­ti­di­en. Vive­ment que tout cela se termine !

Et dans l’intervalle, nous pour­suiv­ons notre tra­vail …à dis­tance. Néces­saire, mais frustrant.

Horace Gau­ti­er
Prési­dent du Con­seil de Fondation

Lire l’ar­ti­cle